Comité

Severin Gallo

Severin Gallo

Directeur général de gammaRenax AG

« Nous voulons maintenir ce moyen simple et efficace permettant d’empêcher les tentatives d’évasion fiscale. Lors de la votation sur le droit de timbre, la population a clairement dit ce qu’elle pensait des nouveaux privilèges accordés à une minorité seulement. Nous devons respecter cette décision. »

Michel Gygax

Michel Gygax

Directeur général de KG Gastrokultur Sàrl, co-président de l’Association suisse des arts et métiers

« L'abolition de l'impôt anticipé est un projet uniquement destiné aux grands groupes et aux banques, alors que nous avons besoin d’une politique pour les secteurs de l’artisanat, du commerce et de l’industrie et pour nos PME. »

Paul Oertli

Paul Oertli

Président du conseil d’administration d’OERTLI Werkzeuge AG

« Les grands groupes et investisseurs étrangers n'ont pas besoin d'incitations supplémentaires pour faire transiter encore plus d'argent par la place financière suisse. L'économie suisse vit de bonnes conditions-cadres et non pas de spéculation financière. »

Georgios Kontoloeon

Georgios Kontoloeon

Entrepreneur

«Pour nous, les starts-ups, la suppression de l'impôt anticipé n’est pas une priorité.»

Christian Hirsig

Christian Hirsig

Entrepreneur

« Les pertes liées à la suppression de l’impôt anticipé sont en grande majorité reversées à des investisseurs étrangers privilégiés. »

Cristina Zanini

Cristina Zanini

Copropriétaire de Zanini Gozzi Sàrl

« Je suis contre la suppression de l'impôt anticipé, car les personnes honnêtes se voient rembourser cet impôt simplement en déclarant correctement leurs revenus. »

Sandra Künzi

Sandra Künzi

Entrepreneuse culturelle, avocate, co-présidente de t. Professionnels du spectacle Suisse

« La suppression de l'impôt anticipé sur les obligations ne profite qu'à quelques grands groupes financiers, tandis que tous les autres repartent les mains vides. »